La LINAF prend la mesure de la menace


« Nous suivons les consignes du Gouvernement ».


Journaliste : Monsieur Le Président, l’apparition de l’épidémie du Coronavirus terrorise le monde et perturbe les événements sportifs, notamment les championnats de football. Vous qui gérez le championnat national, comment vivez-vous cette situation ?


Brice MBIKA NDJAMBOU : Merci de l’opportunité que vous m’offrez de m’exprimer en tant que Président de la LINAF. C’est une pandémie qui fait peur, elle terrorise le monde, pour emprunter votre expression. C’est évident que l’univers du football en soit affecté. Les mesures de prévention générales et de riposte au niveau national ont été annoncées par les plus hautes autorités, et je crois que vous les connaissez. Nous, au niveau de la LINAF, on s’en tient à ces dispositions qui, vous le savez, visent à mieux prévenir cette maladie très dangereuse et qui se propage de façon exponentielle.


Journaliste : Avez-vous reçu des consignes des plus hautes autorités, étant donné que les manifestations sportives, notamment le football, constituent un risque de propagation du COVID-19 ?


BMN : Nous n’avons pas reçu à titre personnel des indications, mais les consignes sont clairement définies par les plus hautes autorités. Vous avez écouté Monsieur le Premier Ministre le 11 mars dernier lors de son adresse aux responsables des partis politiques sur la situation du COVID-19 en République Gabonaise. Il a indiqué clairement que depuis la mise en place du dispositif de surveillance au Coronavirus dans notre pays, 21 600 personnes ont été flashées à l’aéroport de Libreville, 206 au Port d’Owendo. Parmi eux, 30 personnes ont présenté des signes suspects. Mais, après analyse au laboratoire du Centre International des Recherches Médicales de Franceville (CIRMF), tous ont été déclarés négatifs. Cela veut dire que, rassure-t-il, il n’y a aucun cas confirmé au Gabon. Cependant, la pandémie étant devenue inquiétante au niveau mondial, nous respectons les consignes de sécurité annoncées par les plus hautes autorités. Nous allons peut-être faire un petit rappel de ces mesures de sécurité avant chaque match pour être en phase avec les exigences de prévention.


Journaliste : La CAF vient en effet de demander aux ligues nationales africaines de poursuivre les championnats. C’est plutôt encourageant ?


BMN : Cela nous conforte justement, nous allons poursuivre l’exécution du calendrier des matchs du championnat national de football. Comme je le disais plus haut, et comme l’a martelé le communiqué de la CAF, nous restons attentifs aux orientations de l’OMS sur l’évolution de la maladie en Afrique en général, et au Gabon en particulier.


Propos recueillis par RMB


Lien du Communiqué de la CAF : https://fr.cafonline.com/news-center/news/communique-x5145